L'UNREC remet des machines de marquage d'armes à feu au Togo

Le 14 août 2019, l'UNREC a remis au gouvernement togolais deux appareils de marquage d'armes à feu, lors d'une cérémonie officielle.

Les machines de marquage vont permettre aux forces de défense et de sécurité nationales de marquer les armes civiles et appartenant à l’État qui leur ont été présentées à l’échelle nationale. Ce, afin de réduire la prolifération et la circulation illicites des armes au Togo et d’améliorer la sécurité et la stabilité en Afrique de l’Ouest.

Cette cérémonie marque le lancement du processus de marquage des armes et s’inscrit dans le cadre du projet intitulé «Assistance technique pour la sécurité physique et la gestion des stocks, le marquage et la destruction des ALPC et des munitions associées au Togo». Ce projet est mis en œuvre par le Centre régional des Nations Unies pour les affaires de désarmement (ODA) et le Centre régional des Nations Unies pour la paix et le désarmement (UNREC), avec le soutien financier du Gouvernement japonais.

La cérémonie a été présidée par le ministre de la Sécurité et de la Protection des civils Yark Damehane, en présence du président de la Commission nationale togolaise des armes légères (CNLPAL), le Colonel Toyi Assiah; de l’ambassadeur du Japon en République togolaise, Hideaki Kuramitsu; du Coordonnateur Résident du système des Nations Unies Togo, M. Damien Mama et de représentants d’autres entités des Nations Unies.

L’État du Japon a réitéré son soutien au gouvernement togolais dans sa lutte contre l’insécurité, qui tend à saper ses efforts de développement et à mettre en danger la vie de ses habitants.

Le 7 août 2019, en prélude à la cérémonie, le gouvernement du Togo, par le biais de sa Commission nationale sur les armes légères et en collaboration avec l'UNREC, a organisé une campagne de sensibilisation en vue du processus de marquage des armes dans la région des plateaux.

Écrit par
Author
Nadietou Zibilila
Communications Officer
CINU
Information Officer