Les Nations Unies renforcent l’infrastructure de la paix au Togo

L’équipe de pays des Nations Unies au Togo a renouvelé, le mardi 10 mars 2020, son soutien à la construction d’une infrastructure pérenne de paix au Togo.

C’était au cours de la deuxième réunion du Comité de Pilotage du projet de renforcement de capacités nationales et communautaires de prévention de conflits et de protection des droits de l’homme au Togo, financé par le Fonds pour la consolidation de la paix .Le projet est mis en œuvre conjointement par le PNUD, l’UNICEF, et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les droits de l’homme.

Cette deuxième réunion du comité de pilotage a été co-présidée par la ministre de la planification du développement et de la coopération, Mme Ayawovi Demba Tignokpa et le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies au Togo, M. Damien Mama. Elle a enregistré la participation des représentants du PNUD, de l’UNICEF, et des partenaires nationaux notamment : le ministère des Droits de l’Homme, le Ministère de la Sécurité et la Protection Civile, le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l'Unité Nationale, le Réseau Ouest Africain pour l'instauration de la Paix (WANEP Togo), et l’Université de Lomé.

Des résultats encourageants

Dans son allocution à l’ouverture de la réunion, le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies au Togo, a expliqué que «depuis la première réunion, tenue le 25 juillet 2019, des avancées importantes ont été enregistrées par le pays dans la quête de la paix, de la sécurité et de la stabilité».

Quant à la ministre de la planification du développement et de la coopération, elle a salué les réalisations du projet et a réaffirmé les encouragements du gouvernement togolais pour des initiatives de prévention de conflit, surtout dans les communautés à la base.

Le rapport présenté par l’équipe du projet fait état de 244 leaders communautaires formés sur la prévention et la gestion pacifique des conflits; 40 Conseils Consultatifs Cantonaux des Enfants installés dans 40 cantons; 175 enseignants formés sur la citoyenneté; les membres des 37 comités locaux de paix ont été officiellement installés puis formés et sensibilisés sur leur contribution à la réussite du processus d’indemnisation et de consolidation de la paix au Togo.

Dans le domaine éducatif, 8200 kits de manuels de Compétence de Vie Courante (CVC), de cahiers d'exercices aux CVC et de guides d'animation ont été produits et distribués dans les écoles ciblées. 183 écoliers et un pool de 16 formateurs ont été formés sur la consolidation de la paix et la gestion pacifique des conflits, les notions de paix, de dialogue, de pardon.

La confiance s’est accrue entre les populations et les forces de défense et de sécurité

Plus de 10 mille éléments des forces de défense et de sécurité ont été formés en technique de dispersion non violente des foules. Des actions ont été entreprises pour le rétablissement du climat de confiance entre les populations et les forces de sécurité, notamment à travers l’organisation de 2 dialogues civilo-militaires à Sokodé et Mango.

Le secrétaire général du ministère de la sécurité civile a indiqué que plusieurs autres localités ont manifesté leur intérêt pour les dialogues civilo-militaires, initiatives qu’il souhaite élargir dans les prochains mois.

Impliquer plus les femmes

A l’étape actuelle du projet, 173 défenseurs des droits de l’homme ont été également formés et déployés pendant les élections locales de juin 2019; 74 des parajuristes et autres acteurs communautaires ont été formés sur la protection de l’enfant et la consolidation de la paix et 155 professionnels de la presse ont été formés sur le thème «médias: prévention des conflits et violences et protection des droits de l’homme et de l’enfant».

Cependant, l’équipe du projet a révélé que la participation des femmes aux activités du projet a été faible et que cela va constituer la priorité au cours de l’année 2020, conformément aux objectifs et a l’approche du projet.

Lors de la discussion sur le plan de travail 2019, le Représentant résident du PNUD, Mr Aliou Dia et la Représentante adjointe de l’UNICEF, Mme Fosca Giulidori, ont tour à tour salué la bonne collaboration avec la partie nationale et ont engagé leurs agences respectives à délivrera davantage de résultats au cours de l’année 2020.

Il faut rappeler que le fonds pour la consolidation de la paix soutient aussi, à hauteur de 3,2 millions USD, un nouveau projet visant à l’amélioration de la résilience des populations des zones transfrontalières du Bénin, du Burkina Faso et du Togo face aux conflits communautaires et à l’extrémisme violent. Ce nouveau projet est mis en œuvre au Togo par le PNUD et l’OIM, vient renforcer les initiatives existantes dans le cadre de la promotion de l’ODD 16 au Togo.

Écrit par
Author
Nadietou Zibilila
Communications Officer
CINU
Information Officer
Entités des Nations Unies impliquées dans cette initiative
HCDH
Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme
BACP
Bureau d'appui à la consolidation de la paix
PNUD
Programme des Nations unies pour le développement
UNICEF
Fonds des Nations unies pour l'enfance