ONU75 : Le HCR Togo réunit les jeunes réfugiés et jeunes togolais pour réfléchir à un monde meilleur à l’horizon 2045

Lomé, le 14 Août 2020 – Le HCR Togo a organisé, ce 13 août 2020 à l’hôtel Onomo, une conférence débat placé sous le thème « Inclusion des jeunes réfugiés dans le dialogue sur la résolution des problèmes mondiaux à l’horizon 2045 ». Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du vaste débat mondial, dénommé UN75, initié par le Secrétaire Général de l’ONU, Antonio Guterres, afin de mobiliser toutes les voix pour identifier et mener des actions collectives pour façonner le monde que nous voulons dans 25 ans.

A cet effet, le bureau du HCR Togo a fait compter la voix des jeunes réfugiés qui se sont retrouvés aux côtés de jeunes togolais dans un esprit de synergie, de coexistence et d’intégration pour une contribution de la jeunesse à la construction d’un meilleur avenir.

Il a été question d’identifier des défis de notre monde contemporain et de proposer des solutions concrètes. Quatre thèmes ont été analysés au cours de ce dialogue notamment les inégalités sociales, la pauvreté, les guerres et les crises migratoires. Les panélistes, experts sur ces différentes thématiques, ont introduit la discussion en dressant, efficacement, un état des lieux. Il s’agit notamment du Professeur Amévor AMOUZOU-GLIPKA, Maître de Conférence de Sociologie de l’Education à l’Université de Lomé ; de M. Félicien ACCROMBESSY, Economiste Statisticien Principal (Pôle Pauvreté et Equité) à la Banque Mondiale au Togo et au Bénin ; de M. Félix AKLAVON, Directeur de Programme du Centre de Recherche et d’Etude sur la Sécurité et le Développement et du Docteur Dodzi KOSSI, Sociologue et Enseignant-chercheur à l’Institut National de la Recherche Scientifique.

Les jeunes réfugiés et togolais se sont impliqués activement dans les discussions en modérant eux-mêmes le dialogue. Le débat a été fructueux, riche et instructif avec des propositions de solutions à chaque défi identifié.

Des différentes interventions, on retient entre autres, la nécessité de lutter contre la corruption qui engendre une inégale répartition des ressources qui fait pérenniser les inégalités et la pauvreté ; l’importance de veiller à l’accessibilité des services sociaux de bases de qualités à toutes les couches sociales indépendamment de leurs moyens, d’encourager et de favoriser l’entreprenariat des jeunes, de promouvoir une société à solidarité sociale, d’investir dans le développement du secteur informel, de rehausser le salaire minimum, d’accorder une attention particulière au développement du secteur agricole, de prendre en compte la spécificité de chaque pays, d’inclure dans les programmes scolaires une éducation sur l’entreprenariat, de lutter contre la prolifération des armes, d’améliorer la formation des forces de l’ordre pour un respect des valeurs sociales et humaines, de réaffirmer une identité culturelle et offrir un meilleur cadre de vie pour lutter contre la fuite des cerveaux, etc. La jeunesse s’est accordée pour dire que mettre l’humain au centre de toutes les actions et un changement de mentalité sont essentiels pour arriver à bout des défis mondiaux. L’ONU doit pérenniser ses œuvres pour servir de solutions à la réduction des inégalités sociales qui favorisent la pauvreté, une cause non négligeable dans la prolifération des conflits et violences qui engendrent à leur tour, des crises migratoires.

La Cheffe de Bureau du HCR Togo, Madame Monique ATAYI-KUASSI, n’a pas manqué de rappeler à la jeunesse qu’il est de la responsabilité de tous d’œuvrer à la construction d’un monde meilleur exempt des maux qui le gangrène.

Marquant le 75ème anniversaire de l’ONU, la campagne UN75 se veut une plateforme de discussions et d’échange où toutes les voix provenant des différentes couches de la société expriment leurs espoirs, leurs peurs mais surtout proposent des solutions idoines pour qu’un meilleur héritage soit légué à la génération future.

Contacts presse
Auteur/Auteure
Monique Edo Mihoê Atayi
UNHCR
Cheffe de Bureau
Mme Monique Edo Mihoê ATAYI-KUASSI est la Cheffe de bureau du HCR au Togo depuis mars 2018. Elle jouit de 22 ans d’expérience professionnelle, dont 8 années dans les missions de maintien de paix de l’ONU, notamment la MONUSCO et la MINUSCA. Mme ATAYI- KUASSI est diplômée de l’ENA et est titulaire d’une maitrise en sciences juridiques.
UNHCR representative Togo
Entités des Nations Unies impliquées dans cette initiative
ONU
Nations Unies
UNHCR
Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés